L'hypnose qui donne la parole à l'inconscient

La philosophie HUNKAAR

L

Ce que HUNKAAR n’est pas :

  • Une méthode de thérapie brève.
  • Une méthode qui change les comportements du corps avec un coup de baguette magique.
  • De l’hypnose Ericksonienne, telle que définit dans la majorité des écoles d’hypnose aujourd’hui.
  • Une méthode apparentée à la PNL (programmation neuro-linguistique). Même si des outils similaires sont parfois utilisés dans notre méthode (VAKOG notamment pour Visuel – Auditif – Kinesthésique – Olfactif – Gustatif), ils existaient bien avant que la PNL les mettent en exergue.

C’est quoi alors HUNKAAR ?

Il s’agit d’une façon de faire de l’hypnose reposant sur les modélisations précises et fascinantes de deux grands personnages de l’histoire de l’hypnose : Milton Erickson et Pierre Janet. A la découverte de l’inconscient, j’ai cherché à développer une méthode qui colle parfaitement à ces modélisations et qui invite à les explorer à travers une approche moderne et ambitieuse.

En d’autres terme, de l’hypnose façon Erickson, façon Janet, à la sauce Jean-Emmanuel COMBE.

La compréhension habituelle du phénomène est que l’hypnose peut être induite par des suggestions répétées de fatigue, de somnolence, de dormir et que lorsque les sujets donnent des signes évidents d’être endormi, ils sont prêts pour la procédure thérapeutique.

En fait, ces sujets sont effectivement dans une forme de transe, mais la réalité est qu’il s’agit d’un type de transe ne permettant qu’un usage très limité de la suggestion hypnotique.


L’utilisation de l’hypnose dans une visée thérapeutique requiert, pour des résultats efficaces, un entraînement étalé sur plusieurs heures. Dans cette procédure d’entraînement, les sujets peuvent être hypnotisés, réveillés, ré-hypnotisés, et réveillés de nouveaux, avec chaque entrée et sortie de transe leur permettant d’apprendre petit à petit de reprendre le contrôle sur leurs facultés mentales ainsi que sur une organisation des réponses qui augmentent le degré de dissociation entre la conscience et le subconscient, ce qui a pour conséquence de créer de facto une personnalité hypnotique dissociée.

Hypnosis in Psychiatry, Erickson – 1939

Cette « personnalité hypnotique dissociée », c’est notre outil principal avec la méthode HUNKAAR.

L’inconscient, mon maître à moi

Toutes ces lectures et modélisations m’ont amené une meilleure compréhension de l’hypnose, c’est indéniable. De plus, elles m’ont permis d’entreprendre des chemins différents afin de trouver ensuite mon hypnose. Rien ne remplace la pratique et la découverte d’un monde en totale immersion. Mon objectif est de vous aider à trouver une direction d’hypnose qui parle à votre cœur et qui sache vous libérer des éternels doutes remettant en cause votre légitimité à pratiquer l’hypnose. Vous êtes capables, vous avez déjà les compétences en vous, à partir du moment où vous apprenez à hypnotiser avec votre cœur, sans avoir toutes les barrières sociétales et les souffrances du passé qui vous paralysent. Et là, il s’agit d’un tout autre travail.

Dans notre formation certifiante HUNKAAR, nous passons 2 modules entiers à développer nos inconscients respectifs, autant en tant que sujet qu’en tant que praticien, avec une pratique reposant exclusivement sur du questionnement et une absence d’interprétation. Et ce sont vos inconscients qui, en travaillant sur vous-même et sur les autres, développent alors de fabuleuses stratégies. Et la chose la plus comique du monde, c’est que dès lors que nous arrivons au module 4 dont le thème est « les stratégies thérapeutiques », mon powerpoint et mes schémas retracent peu ou prou tout ce que les inconscients avaient révélé les modules précédents en totale autonomie.

Le mot d’ordre est : donner la parole à l’inconscient.

Le Lui permettre de prendre toute la place dans le corps et les mémoires afin d’être le plus intelligent et sage possible dans ses représentations et ses stratégies.

Le résultat lui est tout sauf simple, l’être humain restant un écosystème complexe. J’ai passé plusieurs années à interroger des milliers d’inconscients afin qu’ils me donnent les clés. Je l’ai fait avec une telle niaque, pour une et une seule bonne raison : parce que personne n’avait trouvé les clés pour m’hypnotiser moi au point de pouvoir m’aider à me libérer des souffrances profondément enfouies et non accessibles par des transes légères. Mon corps avait construit des protections tellement complexes que toutes les méthodes classiques (hypnose ericksonienne, PNL, EMDR, EFT) ne fonctionnaient absolument pas sur moi.

Et j’ai enfin trouvé les clés… Mais ce ne fut pas grâce à moi.

Namilélé (celui-là, c’est le mien), JSB, Ariora, Lullady, BigBoss, Asmiwe, Gloria, Benjamin, Vanille, Arkadian et tant d’autres dont j’oublie les noms mais conserve précieusement tous leurs apprentissages. Ces personnalités hypnotiques dissociées, comme les appelaient Erickson, ont été des alliés d’amour et de patience qui petit à petit, en s’autorisant à s’aider eux-même, m’ont montré la voie vers mes propres solutions.

Si vous souhaitez en savoir plus, il suffit de vous rendre sur notre plateforme de formations, de vous inscrire, et d’accéder gratuitement à notre formation d’introduction à la méthode HUNKAAR.

L'hypnose qui donne la parole à l'inconscient

Articles récents

>