Pourquoi j’écris ma vie

pourquoi-jecris-ma-vie

Si j’écrivais ces lignes pour être lu, je serais déçu.

Si vous lisiez ces lignes parce que je vous ai invité à le faire, vous seriez déçus. De toute manière, j’aurais de quoi être grandement étonné si vous lisiez ces lignes tout court. 

Quelle émotion vous a donc amené à cliquer sur cet article dont je n’ai parlé nulle part ?

Ces dernières années ont vu s’accumuler improbabilité sur improbabilité, chacune un peu plus sidérante, et semble-t-il, inévitable que la précédente. Ce qui me motive à écrire sur ce site, c’est uniquement d’accoucher au travers de mots minutieusement choisis une certaine série d’événements afin de pouvoir les structurer dans mon esprit.

Comment saurais-je qui je suis vraiment tant que je n’ai pas écrit ce que j’ai vécu ?

Il faut que je voie mes expériences avant de savoir ce que je dois en penser. Il faut que je voie ces événements transformés en mots et que j’entende ces émotions imprimées par ma voix (podcasts) pour arriver à croire qu’ils se sont bien produits et qu’ils m’ont touché.

J’ai besoin d’un prétexte pour que la page blanche se remplisse de mots. Le prétexte c’est vous. Que vous existiez ou non.

Si vous lisez ces lignes pour la raison qui me pousse à les écrire, pour structurer un peu le chaos de ces dernières années, pour imposer un semblant d’ordre à la série essentiellement aléatoire d’événements qui régissent notre existence, pour dénicher dans mon histoire une énergie à vous aimer un peu plus chaque jour, c’est peut-être que vous avez de bonnes raisons de me lire.

Laisser un commentaire